mercredi 25 mai 2016

Quand on ne peut pas comprendre

























Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Aaaaaaaaaaah merci, je ne supporte pas cette phrase et je ne compte pas avoir d'enfant.
    Alors punez combien de fois vais-je l'entendre dans ma vie cette phrase idiote. Genre "t'as pas d'enfant alors t'as pas la sensibilité/compétences pour comprendre comment on éduque un enfant/ce qu'on peux ressentir quand ils leurs arrivent quelque chose/..."
    Alors que ça n'a rien à voir, en vrai j'adore les enfants (mais ceux des autres seulement), jouer et parler avec eux tout ça. DU coup en fait je ressens des trucs guimauve-choupidou quand je me marre avec eux à faire des batailles des chatouilles et de cache-cache, je m'inquiète pour des tas de môme que je ne connais pas quand je vois qu'ils font des trucs risqués (genre jouer sur le trottoir aux ballons alors que bonhomme t'es pas grand, et si tu vas sur la route chercher le ballon les conducteurs ne te verront pas, alors raaaaaaaah ne fait pas ça!!!!!)

    Ne pas avoir d'enfant ça ne veux pas dire être insensible, avoir des enfants ça veux pas dire qu'il te nait pouf des sentiments comme la compassion, l'empathie, la sensibilité envers les gens de -15ans, et tu ne te fais pas programmer un logiciel de "comment être un parfait adulte connaissant et comprennant tout sur les gosses". Si tu n'avais pas ça avant de faire un bébé, beh c'est pas automatique que ça arrive. ALors merci de le dire dans cette superbe bd rigolote :).

    RépondreSupprimer
  2. Il faut avouer que certaines personnes sans enfant ne se rendent pas toujours compte que ces petits machins-là ne se débranchent pas, qu'ils peuvent être fatigués, malades, grincheux etc. Dans ce sens, je peux comprendre que parfois, on pense : "Vas-y, juge-moi, on verra quand tu auras toi même des enfants ! Tu comprendras mieux". Pour autant, tous les gens sans enfants ne sont pas concernés, loin de là ! Et inversement certains parents devraient effectivement suivre des cours. La majorité des gosses infernaux et ingérables sont juste des gosses mal élevés, osons le dire. Bref cette phrase peut être vraie, parfois ... mais il faut pas en faire une généralité, certains sont plus doués que d'autres pour écouter et éduquer que d'autres et ça n'a rien à voir avec être parents ou pas, je suis d'accord. Nat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il faut avouer que certaines personnes sans enfant ne se rendent pas toujours compte que ces petits machins-là ne se débranchent pas, qu'ils peuvent être fatigués, malades, grincheux etc."

      >> Ou justement, certains s'en rendent tout à fait compte et c'est pour ça qu'ils n'en veulent pas et n'en feront pas. Parce qu'ils savent bien que ça ne se débranche, que c'est une créature vivante, sensible, qu'ils n'ont pas vraiment le droit de craquer et qu'ils devront s'armer de calme, patience et tolérance... et qu'ils n'en ont pas forcément envie. Pour certains ça vaut le coup car "il y a des bons côtés" pour d'autres non.

      Du coup ils ont encore moins envie de le vivre par procuration avec les enfants des autres mais ça on y peut rien, c'est la vie en société comme dans le bus, les supermarchés, le train, les parcs, les réunions de famille etc.Et à partir de ce moment là, je pense qu'on devrait les laisser s'en mêler.
      Cela m'est déjà arrivé de dire à un enfant qu'il ne devrait pas faire ci/ou ça et tant pis si ça ne plaît pas aux parents. Je ne suis pas en train de torturer leur enfant mais en train de devoir vivre avec.

      Alors au "tu ne comprendras mieux quand tu auras toi-même des enfants" ils vont répondre "ce que je comprends déjà très bien c'est que ça confirme mon souhait de ne pas en avoir."

      Supprimer
  3. "Tu ne peux pas comprendre, tu n'as pas d'enfant". Cette phrase fait hyper mal quand t'en a perdu en plus. Connards de parents qui ne mesurent pas le don de la vie. Ça fait toujours plaisir, le petit reminder comme quoi t'es mère/père et que toi tu sais. T'as le droit de donner ton avis. Tu piges pas qu'on ne contemple pas ton divin enfant, qu'on lui dise non. Les gens n'ont pas à juger. T'en a pas parfois par choix, parfois par hasard, parfois parce que t'es pas prêt, parfois parce que le destin te les a pris. Faudrait la supprimer tout bêtement cette phrase. Et comme toi j'ai les boules quand je vois des parents qu'en ont rien à faire de leur petit qui pleure... :( Je crois que pas mal de gens ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont déjà. Ni de ce qu'ils perdent comme temps de vie à passer avec leur enfant. Même si c'est dur, épuisant et désespérant, faut le reconnaître ^^ Ça reste une chance. Tout le monde ne l'a pas.

    RépondreSupprimer
  4. J'adore vos dessins et notes mais sur celle-ci, quelque chose ne passe pas. Pourquoi ne s'adresser qu'à la maman à table? Et pas aux deux parents??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y ai même pas pensé, c'est juste le personnage à côté, plus facile pour la compo du dessin :p. Loin de moi de vouloir insinuer que ce n'est que le rôle de la maman, très très loin. La prochaine fois je penserai à mettre un "vous" au lieu d'un "tu" :)

      Supprimer
  5. ok merci! Ya des messages qui passent sans qu'on s'en rende compte des fois. Vivement la suite!!

    RépondreSupprimer